Interview exclusive de Pascal Ferrucci, co-fondateur et CEO de la startup Hyve

Il était une fois deux entrepreneurs passionnés de football américain... D'un côté, Pascal Ferrucci et Jérémy Scatigna constatent qu'en tant que joueurs, ils n'ont pas suffisamment de supporters lors de leurs matchs, de l'autre, qu'ils ont des soucis en tant que participants à un évènement, puis enfin que les organisateurs eux-mêmes sont confrontés à tout type de problème due à un système de billetterie historique peu sécurisé. L'ambition de ces deux jeunes entrepreneurs est grande, celle de simplifier l'évènement en concevant une expérience complète basée sur l'intelligence artificielle et la blockchain. 

 Pascal Ferrucci, co-fondateur et CEO, startup Hyve

Pascal Ferrucci, co-fondateur et CEO, startup Hyve

>> Vous souhaitez vous aussi promouvoir votre startup sur notre blog?  

Qui est Pascal Ferrucci?

Je suis niçois, j’ai 23 ans, et je viens de finir mes études à SupdeWeb (master 2 en webmarketing et communication). Avant cela j’avais obtenu un Bachelor of Business Administration à l’Edhec Nice. Actuellement je poursuis un cursus entrepreneurial en master 2 au sein de l’IAE de Nice. 

Je suis le président et cofondateur de Hyve, le réseau social dédié à l’événementiel ou encore « le spotify de la billetterie » 

En parallèle j’ai également monté mon auto-entreprise (tout récemment) pour travailler en freelance dans le domaine du marketing digital et de la vente de solutions passionnantes ! 

dots, interview startup @agencefindly

Comment vous est venu l’idée de Hyve, votre startup?

Passionné de football américain, j’ai naturellement voulu m’essayer, il y a maintenant 9 ans, à cette discipline. J’ai eu l’occasion d’évoluer pendant toutes ces années au sein de l’équipe des Dauphins de Nice, où j’y ai rencontré Jérémy Scatigna (mon associé). En tant que passionnés et connaissant l’engouement pour le Superbowl en France et sur la Côte d’Azur, notre plus grande frustration au sein du club a toujours été de ne pas avoir suffisamment de supporters lors des matchs et de ne pas avoir de véritable couverture médiatique. Pourtant les résultats sportifs étaient bien présents: champions de France en Cadet, vice-champions de France en junior, vice-champions de France Sénior. 

Et oui, Nice, dans le football américain, joue au niveau le plus élevé de la compétition. Nous avons même pu, à de multiples occasions, participer à des compétitions internationales. 

Pourtant il n’est pas rare de voir l’étonnement des personnes en face de nous quand ils apprennent que nous pratiquons ce sport et à Nice qui plus est ! Ils ne se doutent pas que de tels événements peuvent avoir lieu à côté de chez eux. C’est donc avec ce sentiment de légère frustration, qu’en 2015, lors de ma troisième année à l’Edhec, une graine se mit à germer. Une idée folle ?

J’avais par le plus grand des hasards entendu parlé d’un événement se tenant à l’Allianz Riviera et organisé par Vinci: un hackathon (j’ai d’ailleurs écris un petit article sur le dernier auquel nous avons participé), en clair, un concours d’innovation. Cet événement avait pour objectif d’améliorer l’expérience des voyageurs et des spectateurs, pour aider Vinci à trouver de nouvelles façons de servir leurs clients et améliorer leurs parcours. Eureka ! Enfin presque. On était encore loin de ce que Hyve représente aujourd’hui. Pour constituer mon équipe et connaissant les compétences techniques de mon coéquipier des Dauphins de Nice, j’ai rapidement fait appel à Jérémy. Il a sauté sur l’occasion et m’a rejoint sans trop se poser de questions. C’est là que tout à commencé.

Par la suite, après plusieurs déplacements enrichissants et de très belles rencontres et discussions, nous sommes allés au salon Tech Crunch à Londres. 

Il est vrai que je n’ai pas beaucoup de chance généralement concernant la billetterie. Jérémy non plus d’ailleurs. Cependant nous étions loins d’imaginer le scénario catastrophe qui se tramait ce jour là.

Nous étions partis tous deux pour participer au salon Disrupt London 2016 organisé par Tech Crunch. Nous avions donc réservé nos billets à l’avance, réservé le vol, le airbnb etc… tout était parfait. Le jour de l’événement, on se rend sur les lieux en Uber pour arriver de bonne heure afin d’installer le stand que nous avions réservé.

A la porte de l’événement on présente nos pass. Et là, c’est le drame, notre billet n’est pas reconnu. On nous demande même si le billet n’est pas un faux. Très étonnés, on nous met à l’écart et on regarde le problème. La réservation n’a pas été prise en compte. Nos noms étaient inexistants dans la base de données, rien à faire. L’hôtesse nous fit comprendre, qu’il fallait acheter un nouveau billet pour chaque personne et que ceux ci coûtaient 300 euros de plus (notre billet pour deux était à 900 euros) et que notre stand avait été donné à une autre Startup. Après de longues négociations nous avons finalement pu prendre un seul pass pour deux (ne donnant néanmoins pas droit au stand) en payant 1200 euros à deux au lieu de 1200 euros par personne, et se faire rembourser le billet de départ. On est passé à deux doigts d’avoir fait tout ce déplacement pour rien. 

Cette expérience fut des plus enrichissantes pour Hyve, et c’est ainsi que nous avons commencé très sérieusement à nous intéresser à la billetterie sécurisée et toutes les problématiques qui en découle. Le problème ne venait pas que des solutions utilisateurs mais également des solutions dédiées aux organisateurs.

En croisant nos hypothèses avec les attentes des potentiels clients. Tout devint très clair pour nous. Et cela a renforcé notre ambition: Hyve doit révolutionner la billetterie!

 Jérémy Scatigna, CTO, startup Hyve

Jérémy Scatigna, CTO, startup Hyve

dots, interview startup @agencefindly

Vous êtes niçois, pourquoi avoir choisi Monaco Tech pour votre incubation et accélération?

Monaco est un marché particulier, où tous les « use-cases » se rencontrent. On y trouve des événements internationaux dans beaucoup de domaines, tout comme des petits événements privés, des événements placés et des événements non placés. La richesse et la diversité des événements sur un si petit territoire en fait un lieu parfait pour tester et analyser les retours de notre solution. C’est une sorte de laboratoire.

Par la même occasion, Monaco est un marché qui amène une image de qualité et de sérieux en France comme à l’international. C’était aussi l’occasion pour nous de nous positionner à la frontière italienne afin de pouvoir rapidement sonder le marché italien et effectuer un A/B testing avec la France et l’Italie. 

Enfin, l’opportunité que représentait l’ouverture d’un nouvel incubateur à Monaco ne nous avait pas échappé. Nous savions qu’en faisant parti de MonacoTech c’était l’occasion pour Hyve de faire partie d’un mouvement nouveau au sein de Monaco et donc de pouvoir gagner en visibilité. 

dots, interview startup @agencefindly

Tout juste créé en 2017, Hyve simplifie l’évènement, comment exactement?

Tout a fait, Hyve tend a devenir le réseau social dédié à l’événementiel qui simplifie l’événement. 

Aujourd’hui les problématiques que nous rencontrons sur la billetterie sont toujours les mêmes: 

  • On entend toujours parler des événements à la dernière minute ou complètement par hasard.

  • Quand on cherche à acheter des places il ne reste toujours que des places en revente qui coûte 4 fois le prix initial et d’ailleurs on est jamais bien sûr du site sur lequel on les achète. (Vais-je recevoir mes billets à temps ?)

  • Si on s’y prend à l’avance, on ne sait jamais trop si on va être disponible aux dates programmées et pire on ne sait pas trop comment on va faire pour les revendre si on a un empêchement.

  • Ensuite s’ajoute à cela toutes les autres problématiques classiques, Qui y va ? Avec qui je vais y aller ? Comment vais-je y aller? Où est-ce qu’on va loger ? Qui va garder les enfants ? etc…

Pour simplifier l’événement Hyve développe une solution qui s’attache à résoudre toutes ces problématiques.

Une plateforme personnalisée qui informe l’utilisateurs des événements qui l’intéresse (en fonction de ses goûts et de ses préférences), qui est 100% sécurisée, facilitant l’achat, le don et la revente de billet d’événement et qui permet par la même occasion d’organiser sa sortie de A à Z, que l'on soit seul ou à plusieurs. 

dots, interview startup @agencefindly

Comment votre startup se différencie-t-elle des nombreuses billetteries déjà en ligne?

Hyve est encore en beta. La plateforme que nous venons de lancer n’est pas si différentes des solutions existantes pour le moment, du moins du côté de l’utilisateur. Nous rendons la billetterie écologique en éditant des billets uniquement en numérique et non imprimable. Un parti pris qui prendra toute sa portée quand la solution sera positionnée sur la blockchain.

Pour autant, les fonctionnalités que nous apportons pas à pas, vont réinventer l’expérience que l’on a sur la billetterie. Ces fonctionnalités permettront de: 

  • Découvrir les événements de manière personnalisée

  • Gérer des paiements multiples (plusieurs personnes peuvent payer à tour de rôle sans pour autant perdre leur réservation = Plus besoin de faire l’avance ou de se faire rembourser)

  • De revendre ou donner des billets en toute sécurité

  • De découvrir du contenu exclusif

  • De pouvoir noter et recommander des événements et interagir en temps réel avec l’organisateur.

  • D’obtenir des récompenses

  • De communiquer avec ses amis et de s’organiser

  • D’utiliser ou de réserver de multiples services (avant, pendant et après événement)

dots, interview startup @agencefindly

Hyve est digital native, quelle place accordez-vous au marketing digital pour créez de la traction?

Le marketing digital occupe bien évidemment une place de choix dans la stratégie d’acquisition de Hyve. Nous en faisons au sein de nos équipes une priorité. Hyve comme acteur de l’innovation azuréenne se doit d’être omnicanal et disponible partout tout le temps. C’est pour cette raison que nous nous positionnons sur des technologies d’avenir. Que ce soit dans les techniques et approches marketing que sur les fondements de notre produit.

Qui plus est, le web-marketing est un moyen efficace pour se faire rapidement un nom sur le secteur événementiel. Il permet en outre d’automatiser efficacement certains process internes ou externes à notre entreprise, afin d’accroître notre efficacité commerciale et marketing.

Bien sûr, comme toute bonne startup qui se respecte nous avons encore de beaux chantiers à réaliser pour pouvoir parvenir à nos fins.

dots, interview startup @agencefindly
dots, interview startup @agencefindly

Deux grosses innovations sont prévues dans les années à venir. Pouvez-vous nous en dire plus?

Justement, quand on parle de beaux chantiers à réaliser, nous préparons de belles surprises ! 

L’AI tout d’abord. Nous préparons en ce moment une intelligence artificielle capable de réagir directement et en instantané aux différentes requêtes de l’utilisateur. Nous avons déjà un prototype prêt à l’emploi. 

A plus long terme nous développons une nouvelle infrastructure de blockchain qui requiert cependant l’implication de partenaires financiers sur la durée pour réinventer les business model de la billetterie et des partenaires organisateurs. 

Cette blockchain amène une vraie révolution sur le marché car elle rend les billets des organisateurs unique, 100% traçables et infalsifiables, mais pas seulement. Une nouveauté qui résout de nombreux problèmes !

 La plateforme Hyve simplifie l'évènement aussi bien du côté des organisateurs que des utilisateurs.

La plateforme Hyve simplifie l'évènement aussi bien du côté des organisateurs que des utilisateurs.

dots, interview startup @agencefindly

Renforcer la sécurité de la billetterie grâce à la blockchain, quels sont les enjeux?

Comme énoncé plus haut, le système blockchain que nous mettons en place a pour vocation de rendre le billet unique, traçable et infalsifiable. 

L’idée est simplement de rendre le pouvoir aux organisateurs en leur permettant d’une part de mieux comprendre le comportement de leurs audience et/ou prospects, d’assurer une sécurité totale sur la commercialisation de leurs événements, et d’autre part d’accéder enfin au marché de seconde main en toute sérénité et de manière viable. 

Grâce à Hyve l’organisateur mais aussi toutes les parties prenantes qui rentre dans le processus d’organisation d’un événement pourront obtenir un commissionnement sur les achats et les reventes de billets. 

dots, interview startup @agencefindly

Envisagez-vous une ICO pour y parvenir? Qui achèteraient vos tokens?

Oui, nous l’envisageons effectivement, mais dans un premier temps nous recherchons à réaliser une levée de fond « traditionnelle ». 

L’idée est de pouvoir rapidement financer la préparation de cette ICO, tout en accélérant le développement du socle technologique et business que nous déployons actuellement. Car ne l’oublions pas, ici la blockchain n’est qu’un outil. Ce qui compte pour nous aujourd’hui c’est de valider l’utilité de cette blockchain dans un cas business concret. Bien que nous ayons d’ores et déjà de nombreuses pistes qui valide cette hypothèse !

La structure que nous mettons en place au niveau de la blockchain nous pousse à créer ce qu’on appelle un « utility token ». Cet utility token viendra alimenter l’économie de l’application, et permettra d’interagir avec les différents services que l’on y propose.

Les acheteurs de ces tokens seront donc des personnes fortement intéressés par la plateforme, des ambassadeurs et des futurs utilisateurs. Bien évidemment l’enjeu pour eux sera également financier car ce token est voué à prendre de la valeur sur le volume de transaction réalisé. 

dots, interview startup @agencefindly

Quelle place prendra Hyve, votre startup, dans la ville intelligente / smart city de demain?

Notre ambition est grande. Hyve n’a pas vocation à rester cantonnée sur son activité. Nous souhaitons bien au contraire multiplier les connexions avec les différents services qui compose l’expérience événementielle, afin de représenter un véritable écosystème de solutions pour ce citoyen de la smart city. 

Par ailleurs nous souhaitons développer un maximum de partenariats avec les administrations publiques pour décentraliser l’information événementielle/touristique, afin de faciliter le parcours des touristes. Hyve offre aux touristes une sorte de guichet unique, répertoriant les différents sites et activités touristiques à faire lors de leur séjour, en fonction encore une fois de ce qu’ils aiment, aimeraient, de leur position géographique etc…

La décentralisation est un point important qui permettra aux administrations non seulement d’enrichir et d’accéder à une base de donnée « unique » et donc de pouvoir être toujours plus compétitif pour attirer et promouvoir le territoire au plan international, mais aussi et surtout d’aboutir à des solutions urbaines ultra innovantes et intelligentes.

Pour les locaux, plus aucune perte d’information. Ils peuvent découvrir tous les activités autour d’eux, au moment où ils le souhaitent, le plus facilement possible, sans même bouger de leur canapé. 

 La team Hyve au complet

La team Hyve au complet

dots, interview startup @agencefindly

Que pensez-vous du concept de Findly, agence digitale dédiée aux startups?

Findly est une agence inbound marketing et conseil pour les startups. Selon les cas, la méthodologie appliquée permet aux startups de tester leur product-market fit, de fédérer, de prouver leur business model et de créer de la traction. Les metrics « marketing » (POC commercial) ainsi obtenues sont ensuite intégrées dans le pitch deck afin de renforcer l'attractivité du concept auprès d'investisseurs potentiels, et lever des fonds.

Je trouve le concept de Findly interessant comme approche voire même nécessaire ! Aider les startup a monter en maturité et en compétences pour rassurer et attirer les investisseurs est tout à fait pertinent.  Je garde donc les yeux et les oreilles grands ouverts. 

dots, interview startup @agencefindly

Pouvez-vous me citer le nom de deux entrepreneurs que nous pourrions interviewer de votre part?

Olivier Malafronte de PocketConfident AI, pour plusieurs raisons, tout d’abord c’est une personne vraie, ouverte et pleine de bon sens qui ne rechigne pas à accorder son temps aux autres quand ils en ont besoin.
La deuxième c’est qu’il bosse dans l’intelligence artificielle, et ça on aime bien chez Hyve ;) !

François Richard de Laneva Boats, un startuper et ami breton fraichement débarqué sur la côte et au tempérament fort sympathique ! Lui aussi incubé à MonacoTech, François développe des bateaux électriques intelligents et le premier sortira bientôt ! C’est donc une super opportunité. 

dots, interview startup @agencefindly

Merci pour cette interview !

A l'heure actuelle, Hyve est une startup basée à Monaco qui propose de simplifier l'évènement tant au niveau des utilisateurs au'au niveau des organisateurs. La plateforme se concentre actuellement sur le marché BtoB, et prévoit dans les prochaines années d'adresser le segment BtoC. La billetterie permet entre autre d'acheter, de vendre, de donner des billets de concert, match, théatre et autre... mais aussi de s'occuper du transport des utilisateurs tout comme la garde des enfants.

Plusieurs innovations sont prévues comme l'analyse des audiences pour les organisateurs, avec du social listening avant/pendant/après l'évènement. Le renforcement de la sécurité lors de l'achat, la revente et le don de billets. Un model décentralisé, basé sur le principe de la blockchain, pour lever les quotas des billetteries individuelles (fnac...). Enfin, une plateforme qui rendra impossible la falsification de tickets d'évènements. Une levée de fonds tout comme une ICO sont prévues pour que ces innovations voient le jour.

Merci encore d'avoir partagé votre expérience, nous vous souhaitons bonne chance et réussite dans votre projet!

Et vous? Souhaitez-vous une interview pour promouvoir votre startup? Dites-le nous en commentaire.

A bientôt,
Muriel TOUATI, Findly